Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 novembre 2020 2 03 /11 /novembre /2020 10:56

Contrat TUT'LR HOSPI

Une garantie TUT’LR HOSPI de niveau 1, soit 15 € par jour d’hospitalisation, est offerte aux adhérents pour toute hospitalisation de plus de 24h due à la COVID-19 à compter du 20 janvier 2020, date officielle des premières hospitalisations liées à l’épidémie.

La mesure se poursuivra au-delà du confinement et au plus tard, jusqu'au 31 décembre 2020.

En cas de gros pépins

*Action sociale : au-delà des champs couverts par ses différents contrats, Tutélaire, fidèle à ses valeurs fondatrices, met en œuvre des dispositifs d’aide solidaire. L’action sociale intervient auprès de ses adhérents confrontés à certaines situations particulièrement difficiles* sous forme d’une aide pécuniaire non remboursable, de chèques emploi-service universels (CESU) gratuits ou d’une allocation obsèques lors du décès d’un enfant à charge.

Se renseigner auprès de la Tutélaire !

Tous les adhérents de la Tutélaire ne sont pas forcément connectés, nous comptons sur vous pour diffuser très largement cette information auprès de vos proches adhérents, vos camarades ou anciens collègues.

 

Partager cet article
Repost0
1 novembre 2020 7 01 /11 /novembre /2020 18:14

A l'heure du "confinement ciblé" , ou les "cibles" sont nettement désignées de par leur âge ( et nous sommes tout désignés) , à l'heure ou les informations ( télévisuelles ou écrites)  sont des plus contradictoires amenant à toutes les interprétations et renforçant le caractère anxiogène de cette période, nous nous somme interrogés en Réunion Mensuelle d'octobre , sur la nécessité de rester en liaison en cas de nouvel re-confinement. 

Il faut comme on dit, conserver ce qui marche et trouver les moyens pour une meilleure diffusion de nos informations.

  • Le Lettres aux Confinés avait reçu un bon accueil= Elle reprend donc du service !
  • Les réunions téléphonées avaient réussi à réunir + 25de camarades à chaque fois. Nous  allons pousser plus loin ces expériences
  • Le contact téléphonique restent très apprécié mais là aussi, on se heurte à des difficultés techniques: absence et/ ou  non-réponse au message vocal laissé par nos soins.

Développer les liaisons aux travers des réseaux sociaux nous semble donc le prochain objectif pour éviter que le confinement devienne un isolement. 

Dans les jours qui viennent , nous allons réunir "téléphoniquement" les membres de notre Bureau pour mettre en pratique toutes ces belles intentions.

Mais bien sûr, vous êtes les Acteurs du scénario que l'on veut mettre en place face à la grande  mise en scène dont nous servent le Gouvernement au travers des médias et si vous avez d'autres idées, on est preneur !

PS: Tu trouveras ci-dessous un article intéressant paru dans Vie Nouvelle N°217 de mai/juin 2020 

 

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2020 5 30 /10 /octobre /2020 20:30
Une ambiguïté qui fait grandir l’angoisse du lendemain
 
L’accélération de l’épidémie, plus grave qu’au mois de mars, conduit la France à se reconfiner… Dans le même temps, le président, affirmant avoir tiré les leçons du printemps dernier, nous appelle à continuer à produire.
Ce faisant il use de la même ambiguïté « restez chez vous, aller travailler », ajoutant à l’angoisse de la maladie celle des conséquences sociales et économiques… Une stratégie pour que, surtout, rien ne change.
 
Des actes au service des grands groupes
L’exécutif vante le geste accordé aux soignants, dans la foulée il impose un nouveau plan d’économies à l’hôpital et instaure un forfait urgence.
Il octroie des milliards aux grandes entreprises sans contreparties et repousse à plus tard un coup de pouce aux salariés de la deuxième ligne. Il annonce une prime d’équipement pour les enseignants tout en maintenant son plan de fermeture de classes à la rentrée.
 
Tout est une question de choix
Cet entêtement à servir les seuls intérêts des plus aisés n’est pas une fatalité. D’autres choix sont possibles. C’est le sens des propositions de la CGT.
Avec le plan de rupture qu’elle met en débat, elle engage un travail, avec d’autres, pour changer le quotidien des salariés et construire le monde d’après en ouvrant de réelles perspectives pour « ne plus vivre dans l'angoisse du lendemain ».
Partager cet article
Repost0
29 octobre 2020 4 29 /10 /octobre /2020 12:13

 

Partager cet article
Repost0
28 octobre 2020 3 28 /10 /octobre /2020 08:49

Qu’est-ce que l’exclusion numérique ?

Qui concerne-t-elle ?

Quelles en sont les conséquences ?

L’obligation numérique ne limite-t-elle pas    le libre exercice de la citoyenneté ?

 Vers  le  Tout Internet ?*

Par Jacqueline Farache

Membre de l'Union Confédérale des Retraités de la CGT

 

C’est un phénomène qui est qualifié de façon très exagérée de “nouveau fléau social”. Il concernerait 13 millions de personnes, soit environ un tiers des plus de 15 ans.

Appliquée aux retraité.e.s cette exclusion organisée concerne aussi des publics éduqués, cultivés, qui ont fait leur preuve tout au long de leur vie professionnelle.

Dématérialisation généralisée

Le gouvernement annonce 100% de services publics dématérialisés en 2022. Mais déjà de nombreux services privés, champs commerciaux, culturels, bancaires … et autres, ne sont accessibles que par Internet.

C’est donc à un véritable apartheid numérique auquel on est confronté aujourd’hui car les pratiques numériques n’accompagnent pas l’humain mais tendent à s’y substituer de plus en plus systématiquement.

La lutte contre l'exclusion numérique

La lutte contre cette exclusion doit donc s’organiser sur au moins deux volets.
Le premier est qu’une alternative aux pratiques et formalités numériques continue d’être offerte aux usagers et aux clients. Les technologies numériques ne peuvent constituer le volet unique de fonctionnement de nos sociétés. D’autant que ces technologies ne sont pas aussi vertueuses qu’on veut nous le faire croire. Fragiles au plan sécuritaire, dévoreuses de matières premières rares extraites dans des conditions d’exploitation inacceptables, machines à supprimer des emplois, attentatoires aux libertés fondamentales et outils de surveillance généralisée, elles peuvent représenter de réels dangers si elles ne sont pas maitrisées démocratiquement.

Le second volet essentiel consiste en une approche quantitative et qualitative d’acquisition d’équipements matériels afin que chacun.e puisse accéder, pour le plaisir et pour l’indispensable de la vie courante, aux horizons ouverts par ces technologies.

Rendre le numérique obligatoire pour toutes les formalités administratives courantes entraine des obligations indiscutables de la part des Pouvoirs publics: aides publiques pour la fourniture de matériel et équipement, ateliers gratuits de proximité, animés par des professionnels formés, y compris aux pédagogies indispensables pour des publics peu ou pas familiarisés que sont notamment une partie de la population retraitée. L’entraide, qu’elle soit familiale, amicale, de voisinage ne peut suffire, d’autant qu’elle peut s’introduire de façon gênante dans des champs intimes de la vie des personnes.


La numérisation de la société ne doit pas se transformer en machine à perdre des droits et de l’autonomie mais au contraire contribuer à ouvrir de nouveaux horizons émancipateurs. Il y a de nombreux chemins revendicatifs à parcourir pour y parvenir.

*PS : Les titres de l’article sont du fait du webmaster !

Partager cet article
Repost0
28 octobre 2020 3 28 /10 /octobre /2020 07:03

Quand le Post Hier est tiré,

Dans cette période étrange et anxiogène, ou les consignes gouvernementales se heurtent à une pandémie qui semble ne plus être contrôlée par personne, ni  par l'exécutif, ni  par le milieu médical ( heureusement les hospitalier tiennent le coup! )  toujours en prise avec les conséquences d'une gestion catastrophique  des gouvernements de ces 30 dernières années. Ni servie par une information  juste, réaliste et efficace  qui au contraire affole et joue sur les peurs ! 

Donc, si le numéro 226 des Post Hier vous sera donné à lire ci-dessous dans sa version numérique, rien ne dit pour l'instant qu'il sera chez vous, version Papier, dans les prochains jours mais nous nous employons à trouver rapidement une solution ! 

D'autant plus, que même sans connaitre les futures décisions que le Gouvernement va prendre  ce mardi 27/10, concernant un futur durcissement des mesures sanitaires,, restrictions, qui pourraient aller jusqu'à un reconfinement national, nous nous sommes préoccupés d'envisager les mesures à prendre pour que nous puissions rester en contact avec tous nos syndiqués ( voir article : "Confinement? On s'y prépare".

En attendant bonne lecture ....

...et protégez-vous bien vous, les vôtres et protégez les autres aussi  ! 

 

Post Hier 226 - PDF

 

Partager cet article
Repost0
27 octobre 2020 2 27 /10 /octobre /2020 07:10

 

 

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2020 6 24 /10 /octobre /2020 09:08

 

Partager cet article
Repost0
21 octobre 2020 3 21 /10 /octobre /2020 14:55

 

Partager cet article
Repost0
21 octobre 2020 3 21 /10 /octobre /2020 08:51
Partager cet article
Repost0

Retraités Cgt Poste 13

  • : Retraités C.G.T Poste 13 - Le Post' Hier
  • : Section syndicale des Retraités C.G.T S.A Poste 13
  • Contact

Nos coordonnées:

Section syndicale des retraités C.G.T S.A Poste 13
55 Avenue de La Rose
La Brunette Bt extérieur D
13013 MARSEILLE

TEL : 04.91.11.60.95 - FAX : 04.91.02.69.69       

Courriel : retraites.cgtposte13@hotmail.fr

Recherche

Permanence

Permanence de la section des retraitésde 9h à 12h 30  tous les 1er et 3eme  mardis

au siège du syndicat départemental