Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 avril 2017 1 10 /04 /avril /2017 17:30

 

Postés devant la Poste pour la défendre

 À l’initiative du PCF, un rassemblement avait lieu samedi devant l’agence postale des Chutes-Lavie.

Plus de 200 personnes ont signé une pétition visant à maintenir ouvert le bureau.

MARSEILLE

Non loin du bureau de poste des Chutes-Lavie (4e), ce samedi matin, de grandes affiches soutenant Yves Moraine, maire (LR) du 6-8 et candidat aux législatives dans cette 5e circonscription, sont placardées sur les panneaux électoraux. Si le président du groupe de la majorité municipale a tenté de jouer, il y a quelques semaines, les médiateurs dans sa mairie entre la Poste et des usagers du 8e, inquiets de la fermeture de leur bureau, pas certain qu’on le retrouve tracts à la main devant celui des Chutes-Lavie. Il aurait pu s’unir - une fois n’est pas coutume - avec une initiative du PCF.

Les communistes du quartier avaient donné rendez-vous pour informer les habitants de la fermeture partielle du bureau. Celui-ci ne serait plus qu’ouvert le matin, quand celui des Chartreux (4e) accueillerait, lui, le public l’après-midi. Bref, au lieu de deux bureaux, la population du secteur n’en aurait plus que deux demis. « Je ne le savais pas, c’est déjà fermé le mercredi après-midi, je reçois souvent des colis que je ne peux récupérer que le samedi, c’est une honte! », s’indigne Martine, tout en signant la pétition refusant ces fermetures, que lui tend Véronique Meynier, candidate suppléante aux législatives de juin. Elle n’a pas eu besoin de se forcer beaucoup pour attraper le stylo, « je travaille à l’AP-HM, je connais bien les difficultés des services publics ».

« La Poste organise les funérailles du service public » Car c’est bien de cela dont il s’agit. « Depuis que la Poste a changé de statut en 2009, la notion de service public se rabougrit, toute tournée vers la rentabilité financière », déplore Isabelle Pasquet, conseillère d’arrondissements du 4-5. Dans son intervention au micro, la candidate titulaire aux législatives ne manque pas de constater que « la Poste organise aujourd’hui les funérailles du service public, avec l’assentiment de l’État ». Et de s’interroger : « Aujourd’hui ces deux bureaux font l’objet d’un projet de fermeture partielle, demain qu’adviendra-t-il de l’existence même de ces bureaux de poste ? »

« Les postiers sont aujourd’hui devenus des agents commerciaux », lâche, amer, Francis Fournier, de la section des postiers communistes des Bouches-du-Rhône. Retraité, fils de postier, il n’en garde pas moins un œil averti sur le sujet, sa fille étant aussi de la maison. « Où sont le service public et la confidentialité quand il faut récupérer des colis dans des magasins de vêtements ? », proteste-t-il. « On commence à habituer les gens à ce que le facteur ne passe plus tous les jours », prévient Francis Fournier. D’ailleurs, les bureaux de poste ne ferment pas du jour au lendemain. « Cela se fait de manière progressive pour que personne ne s’en aperçoive », souligne Isabelle Pasquet. « L’expression "passer comme une lettre à la poste" ne sera bientôt plus qu’une légende », conclut-elle, désabusée. Florent de Corbier

Partager cet article
Repost0

commentaires

Retraités Cgt Poste 13

  • : Retraités C.G.T Poste 13 - Le Post' Hier
  • : Section syndicale des Retraités C.G.T S.A Poste 13
  • Contact

Nos coordonnées:

Section syndicale des retraités C.G.T S.A Poste 13
55 Avenue de La Rose
La Brunette Bt extérieur D
13013 MARSEILLE

TEL : 04.91.11.60.95 - FAX : 04.91.02.69.69       

Courriel : retraites.cgtposte13@hotmail.fr

Recherche

Permanence

Permanence de la section des retraitésde 9h à 12h 30  tous les 1er et 3eme  mardis

au siège du syndicat départemental