Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juillet 2022 6 02 /07 /juillet /2022 10:51

 

Un article ahurissant dans La Provence.fr de ce jour 2/07/2022 

Les passages en Rouge et les dessins sont du fait de notre propre analyse.

Dernier conseil: ne tombez pas malade cet été ....et répondez présent quand les personnels avec leurs syndicales appellent à la convergence des luttes et d'intérêts !

 

Pour que les services d’urgences puissent vous soigner cet été, le mieux, c’est de ne pas y aller…

Le message est stupéfiant, c’est pourtant la consigne que lance l’Agence régionale de santé Paca, dans une campagne de communication qui en dit long sur les inquiétudes que suscite la saison estivale.

Comment les hôpitaux vont-ils "tenir" en juillet-août, alors que 5 millions de touristes sont attendus en Paca, dans un contexte d’épuisement général après deux ans de pandémie, de pénurie de soignants, de manque inédit de médecins ? Sans oublier les 75 000 fermetures en seize an  et les17.600 sous le dernier quinquennat Macron

Tout cela avec les congés d’été du personnel, la fermeture estivale des cabinets libéraux, la reprise épidémique, la possible canicule…

Réponse : "Il faut réserver les urgences aux cas les plus graves" martèle l’ARS dont l’objectif affiché est de "réduire les flux de patients dans ces services". Il nouss emble qu’un comblement des emplois vacants et des embauches supplémentaires que réclament les syndicats à cors et à cris depuis des lustres, seraient plus efficaces

Pour cela, il s’agit d’inciter la population à acquérir (ou de retrouver) de bons réflexes. Et une fois de plus, la vieille méthode consistant à culpabiliser les malades, eux qui subissent les effets des politiques libérales préconisées et appliquées avec plus ou moins de zèle, selon la riposte des personnels et des citoyens.

Allez chez le généraliste ou appelez le 15

Lancée aujourd'hui, une campagne d’affichage et sur les réseaux sociaux explique la marche à suivre.

 "Le premier réflexe quand on a besoin d’aide médical est de contacter son médecin traitant", rappelle Anthony Valdez, directeur de l’organisation des soins.

 Sauf que les médecins traitants ne se déplacent plus, qu’ils sont en week-end dés le vendredi soir. Evitez donc d’avoir besoin des Urgences un week-end !

Épines d’oursins plantés dans le pied, douleur dentaire, ongle incarné : on estime aujourd’hui qu’au moins 30% des entrées aux urgences hospitalières relèvent de la "bobologie" ou ne présentent pas véritablement un caractère d’urgence médicale (seuls 20% des patients sont finalement hospitalisés). Dans tous ces cas, le médecin de ville est à privilégier, donc. Oui mais encore faut-il en trouver un, en particulier en été…

Cette mission s’avérant bien souvent impossible, l’ARS a élaboré, et c’est une première, une carte des lieux de soins ouverts dans la région, le plus souvent des maisons de santé, avec leurs coordonnées et horaires d’ouverture en semaine et en journée.  Maison de santé qui bien sûr ne sont pas ouvertes 24/24. Donc, il vous faudra choisir l’heure de votre AVC et de la crise d’appendicite de votre gamin !

 Cette carte, consultable sur le site de l’ARS et par QR code sur les affiches (également téléchargeable ci-contre), offre une alternative fiable et recommandée. […] Malheur à ceux et celles qui ne possèdent aucune connaissance, aucun outil informatique et qui ne savent même pas à quoi correspond un " QR code"

 

C’est seulement si ces deux premières solutions échouent que les urgences hospitalières doivent être envisagées.

Mais attention: "Il est préférable d’appeler d’abord le 15 (et ce n’est pas comme les pompiers, eux non plus ne se déplacent pas), Des médecins régulateurs évalueront au téléphone le degré d’urgence. Et s’il faut que le patient se déplace à l’hôpital, ils disposent d’informations en temps réel sur le degré de fréquentation des services". Et si les Urgences sont pleines, on fait quoi ???

Priorité aux urgences lourdes

Cet été plus que jamais, priorité absolue sera donnée aux "urgences couchées": ces patients, souvent graves, transportés par les SMUR et ambulances. Avec la crainte, déjà avérée, que certaines lignes de SMUR ne puissent pas tourner faute de personnel suffisant dans les équipages, ce qui pourrait allonger les délais d’intervention. Là aussi, le manque de personnels est criant et ce tout au long de l’année !

D’ores et déjà, les plages horaires des Hélismur (transports par hélicoptère) vont être étendues, tout comme les créneaux de permanences des soins ambulatoires ouverts aux médecins libéraux (mieux rémunérés pendant ces horaires). Et toujours ce problème de fric avant la santé des patients ?

Aujourd’hui en Paca, "5 sites hospitaliers sont déjà en tension avérée, c’est-à-dire qu’ils fonctionnent suivant un protocole restreint avec triage des patients, qu’on réoriente vers d’autres structures. Il s’agit des urgences de Manosque, de Draguignan, d’Arles, d’Aix et de Cavaillon. De nombreux autres établissements sont "proches de situations similaires", tels les urgences Timone et Nord à Marseille, celles de Hyères, de Toulon, d’Avignon, de Carpentras. Finis les « déserts médicaux ruraux », les grandes villes n’y échappent pas !

Pour parer au pire, l’ensemble des hôpitaux de la région a été placé en phase de pré-Plan Blanc, "qui permet d’anticiper une crise sanitaire exceptionnelle", rendant notamment possible la révision des organisations voire le report des congés des agents. "En dernier recours, il serait également possible de réquisitionner des médecins libéraux". En attendant l’arrivée d’une 7e vague de Covid dont on ignore les répercussions hospitalières, et peut-être un long épisode de canicule, l’ARS fait appel au civisme.

Et "croise les doigts".  Et les croyants prient leur Dieu ?

Voilà où mène 15 ans de politique libérale dans la gestion des hôpitaux.

Il est URGENT d’embaucher pour soulager services et personnels, de réembaucher les 16.000 soignants injustement licenciés pour avoir refusé ce vaccin expérimental.

Car, nos vies valent mieux que leurs profits !

 

Ambroise Croizat, né le  à Notre-Dame-de-Briançon (Savoie) et mort le  à Suresnes (Hauts-de-Seine), est un syndicaliste CGT(secrétaire général de la fédération des travailleurs de la métallurgie ) et homme politique français, membre du PCF (député de la Seine.).

En tant que ministre du Travail de novembre 1945 à mai 1947, il met en place le régime général de la sécurité sociale sur le territoire français, en collaboration avec le haut fonctionnaire Pierre Laroque.

 

Encore et encore ! Urgences pédiatriques d'Aix-Pertuis direction Hôpital Nord Marseille en souhaitant que votre minot ait le temps d'y arriver !

C'est un nouvel exemple de la situation tendue des services publics de soins sur le territoire : le service des urgences pédiatriques d'Aix-Pertuis sera fermé cette nuit, à partir de ce jour 02/07/22 à 17h30 et jusqu'à demain 8h30, annonce la direction du centre hospitalier. Sur les réseaux, l'hôpital conseille aux parents de "revenir le lendemain si l’urgence est relative", ou encore de "consulter dans un cabinet assurant une permanence médicale en ville", tout en précisant qu'en cas de nécessité de recours à un service d'urgences pédiatriques, il faut se rendre "au plus près, à l’hôpital Nord".

Partager cet article
Repost0

commentaires

Retraités Cgt Poste 13

  • : Retraités C.G.T Poste 13 - Le Post' Hier
  • : Section syndicale des Retraités C.G.T S.A Poste 13
  • Contact

Nos coordonnées:

Section syndicale des retraités C.G.T S.A Poste 13
55 Avenue de La Rose
La Brunette Bt extérieur D
13013 MARSEILLE

TEL : 04.91.11.60.95 - FAX : 04.91.02.69.69       

Courriel : retraites.cgtposte13@hotmail.fr

Recherche

Permanence

Permanence de la section des retraitésde 9h à 12h 30  tous les 1er et 3eme  mardis

au siège du syndicat départemental