Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 novembre 2018 1 19 /11 /novembre /2018 16:10
Les Post hier N 189

Ce sont les titres des articles du numéro 189 des Post' Hier. Cliquez sur l'image pour lire le PDF.

Et comme toute les fois, la version Magazine

 Il manque un titre mais je l'ai laissé pour la fin:

 

"pour remplir le numéro 200, on attend toujours, en quelques lignes, ce que vous faites de particulier à la retraite, qu'avez-vous découvert comme activité, comme passion, dans quelle  nouvelle association bénévole vous vous êtes investi, vous avez amplifier votre coté sportif ( marche, vélo, boules, jeux de cartes et chaises longues, ec....)
Comme indiqué, UNE  seule réponse pour l'instant, c'est peu pour remplir un 4 pages.
  Vous parliez haut quand vous étiez Actifs,
j'en suis fort aise.
 Et bien! écrivez maintenant !

 

Partager cet article
Repost0
16 novembre 2018 5 16 /11 /novembre /2018 09:15

....celui de Martinez les interesse pas ???

 

Selon Le Parisien, …, Jean-Claude Mailly, (FO) a touché l’an dernier un salaire annuel brut de 62 816 euros, «auquel se sont ajoutées les primes de permanence, les primes vacances, les primes d’activité culturelle et sportive, la prime de fin d’année, la prime de sujétion…». Soit un total annuel de 100 334 euros bruts, c’est-à-dire environ 6 500 euros nets par mois. 

…Leader de la confédération des cadres (CGC), François Hommeril, 57 ans, ingénieur en fin de carrière, doctorant, celui qui préside aux destinées de la centrale depuis 2016 touche 7000 euros net par mois, primes comprises. Comme la trentaine de cadres de la confédération, il est cependant payé par son entreprise de rattachement, et non par son organisation syndicale. Une PME industrielle, au sein de laquelle il reste élu du personnel.

Arrive ensuite le responsable de la CFDT. Son secrétaire général, Laurent Berger, 50 ans, qui vient d’entamer son deuxième mandat, pointe à 5400 euros net, treizième mois compris.

En troisième donc FO

En quatrième et dernière position: Philippe Martinez, 57 ans, secrétaire général de la CGT depuis 2015, qui «en sa qualité de technicien employé à l’entreprise Renault avec une ancienneté de 36 ans», selon la centrale de Montreuil, doit se contenter de 49 000 euros bruts annuels, toutes primes comprises. Soit à peu près 3100 euros net par mois. Une rémunération prise en charge par la fédération de la métallurgie, sa FD d’origine, dont il était secrétaire général.

Voilà pour ces quatre confédérations. La cinquième - la CFTC - a refusé de répondre. Son Président, Philippe Louis, se contente d’expliquer que sa rémunération «est conforme à la convention collective de la CFTC».

 

....et on entendît une mouche voler dans les rédactions des journaux bien pensants !

 

 

Partager cet article
Repost0
15 novembre 2018 4 15 /11 /novembre /2018 10:23

 

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2018 2 13 /11 /novembre /2018 15:05

 

  • Mais aussi  retenez les  dates des 2 Journées d'actions annoncées !
Partager cet article
Repost0
13 novembre 2018 2 13 /11 /novembre /2018 10:47

Parce ce que Oui, je souffre encore et toujours de voir ce qu'ils font - ce qui ont fait- de MES PTT.

Parce que je rale de voir mon bureau de poste fermé, mon facteur changer tous les 15 jours, mes colis qu'on ne me monte plus dans les étages, mon guichetier devenu  un Mur d'automates auquel j'ai peine à m'adapter et avec qui toute discussion est impossible, les agents devenus des rabatteurs financiers pour une Banque postale devenue  comme toutes les banques.

J'explose quand je vois mes colis distribués par la concurence.

Mais je râle surtout quand j'entends ces "petits jeunes" parler des conditions de vie et de travail dans cette Poste nouvelle. Ces conditions qui amènent des postières et des postiers à franchir la porte irréversible: celle du suicide !

En celà j'approuve totalement le lettre-ouverte ci dessous de la Fédération CGT FAPT  au PDG de la Poste

 

 

Partager cet article
Repost0
12 novembre 2018 1 12 /11 /novembre /2018 13:10

 Après un léger cafouillage concernant le lieu de la permanence ( finalement c'etait bien au 345 Av du Prado et non au 165 comme la dernière fois) , un  cafouillage qui nous a permis quand même de "promener" la banderole et de nous faire voir sur les 2 Prado, la cinquantaine *1 de manifestants qui accompagnait  la délégation, est donc arrivée avec un léger retard pour s'entendre dire : " Mme la Députée a été appelée à la Préfecture pour une réunion urgente ' ( évènements de la rue d'Aubagne) e et ne peux vous accorder que peu de temps ! 5' pour chacun des participants à la délégation, c'est du mépris !

Faut dire  aussi qu'on a un peu brusqué les choses en envahissant le hall de l'immeuble ( on a rassuré la Dame des RG en précisant qu'on n'était pas des voyous et qu'elle n'avait pas à s'inquiéter pour d'éventuelles casses).

A noter également, le FR3 est venu , en voisin, prendre quelques images de notre rassemblement ( voir ce soir s'il y aura un petit CR)

Donc, partie remise......mais on reviendra car on ne les lâchera pas !!!!

PS:  *1. - Nous partîmes à une cinquantaine mais par le renfort des présents au 365, nous nous retrouvâmes une petite centaine pour envahir la permanence  ( VOIR )

 

On me souffle dans l'oreillette qu'on "promène" ,  avec nos badges sur la poitrine et nos revendications bien en tête !

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2018 6 10 /11 /novembre /2018 11:22

Pendant que certains ne peuvent même plus se payer une place en EHPAD - quand il y en a -  d'autres  surfent sur l'OR GRIS  , cette Silver econnomie plus rentable que la Loi Pinel dit cette publicité .

Loin de satisfaire les justes besoins des personnes agées, de leur proposer une fin de vie décente dans des EHPAD public, on priviligie l'Argent-Roi pour des rendements immédiats.

 

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2018 5 09 /11 /novembre /2018 16:45

 

Parce que, pauvres parmi les pauvres, les retraités, ceux qui voient leurs retraites amputées ( CSG et Complémentaires), leur pouvoir d’achat diminuer,…  ceux que l’on retrouve sur les marchés à faire les poubelles, ce sont ceux que l’on retrouve  dans ces taudis, chassés par la Misère après une vie de labeur.

Alors OUI entre Solidarité et Colère, les retraités, comme le reste de la population, se doivent d’être présents  à coté de ceux qui souffrent et qui luttent !

 

Et j'ai vu....et j'ai vu !!!

Marseille comme je l'aime Solidaire et Rebelle qui, par milliers, 10.000, 30.000, moins? plus? peu importe, tous  demandant des comptes !

 

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2018 3 07 /11 /novembre /2018 08:53

Ca rappelera une situation similaire - mais moins dramatique- à certains anciens du C de Tri Automatique de Marseille- qui avait vu la Direction Départementale de La poste des B d R présenter des excuses publiques....et  la ré-intégration de nos sanctionnés !

Après 11 jours de conflit, les employés des centres de tri de Sarlat et Siorac-en-Périgord, qui exerçaient leur droit de retrait, ont obtenu de la direction le départ de trois dirigeants locaux.

La nuit a été studieuse pour la direction de La Poste à Sarlat. Après une grosse manifestation de soutien, lundi 5 novembre au soir, avec 300 participants, la multiplication des interventions de politiques et d’institutionnels, la direction a fini par accéder à la principale revendication des personnels en droit de retrait depuis le 25 octobre, à savoir le départ de trois dirigeants.

Ces derniers sont mis en cause par les personnels manifestants dans le récent suicide d’une factrice du secteur et dans une altercation violente entre un facteur de Siorac et sa direction.

Un document à en-tête de La Poste et signé de la directrice opérationnelle Dordogne Nord-Gironde, Stéphanie Trigodet. a été fourni mardi 6 novembre au matin aux salariés. Il s’agit du même document que la veille, avec de nombreuses mesures actées, auxquelles se rajoutent les "souhaits" des trois dirigeants nommément désignés de ne plus travailler à Sarlat.

Minute de silence

Les facteurs ont repris le travail mardi 6 novembre à 11h30, simultanément à Sarlat et Siorac-en-Périgord. 

 

https://www.youtube.com/watch?v=pcywGh2L78s&feature=youtu.be

À Sarlat, avant de pénétrer dans les locaux tous ensemble, ils ont observé une minute de silence en hommage à leur collègue décédée.

SOURCE: https://www.sudouest.fr

 

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2018 1 05 /11 /novembre /2018 13:22

♪Tiens, tiens, tiens, il est au rendez-vous ♫

Et n'oubliez pas le nôtre : le  Lundi 12 !

Les Post hier N°188

Retrouver l'intégralité du journal ( format PDF) en cliquant sur l'image ci dessus

Rassemblement de la colère Lundi 12 Novembre : c’est au 165 av Prado
 Nous venons d'être informé par un camarade que l'adresse donnée pour la délégation de masse le 12 novembre chez la députée LREM Claire Pitollat est une adresse postale.
 L'adresse de sa permanence est  au 165 av du Prado et le rendez vous est bien au Métro Perrier 9H30
 Milles excuses à toutes et tous !

 

Partager cet article
Repost0

Retraités Cgt Poste 13

  • : Retraités C.G.T Poste 13 - Le Post' Hier
  • : Section syndicale des Retraités C.G.T S.A Poste 13
  • Contact

Nos coordonnées:

Section syndicale des retraités C.G.T S.A Poste 13
55 Avenue de La Rose
La Brunette Bt extérieur D
13013 MARSEILLE

TEL : 04.91.11.60.95 - FAX : 04.91.02.69.69       

Courriel : retraites.cgtposte13@hotmail.fr

Recherche

Permanence

Permanence de la section des retraitésde 9h à 12h 30  tous les 1er et 3eme  mardis

au siège du syndicat départemental