Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 juillet 2022 2 05 /07 /juillet /2022 12:19

 La situation politique et sociale ne nous laisse que peu de temps pour le repos.

Pourtant, pour ramener les fâchés, les résignés, les découragés, les énervés, les éloignés, pour en faire un bloc majoritaire,  à nous de trouver le chemin des cœurs.

A nous de nous bagarrer, partout et vite !

* Il vaut mieux prévenir de votre venue quand même ! 04.91.11.60.95

Partager cet article
Repost0
2 juillet 2022 6 02 /07 /juillet /2022 10:51

 

Un article ahurissant dans La Provence.fr de ce jour 2/07/2022 

Les passages en Rouge et les dessins sont du fait de notre propre analyse.

Dernier conseil: ne tombez pas malade cet été ....et répondez présent quand les personnels avec leurs syndicales appellent à la convergence des luttes et d'intérêts !

 

Pour que les services d’urgences puissent vous soigner cet été, le mieux, c’est de ne pas y aller…

Le message est stupéfiant, c’est pourtant la consigne que lance l’Agence régionale de santé Paca, dans une campagne de communication qui en dit long sur les inquiétudes que suscite la saison estivale.

Comment les hôpitaux vont-ils "tenir" en juillet-août, alors que 5 millions de touristes sont attendus en Paca, dans un contexte d’épuisement général après deux ans de pandémie, de pénurie de soignants, de manque inédit de médecins ? Sans oublier les 75 000 fermetures en seize an  et les17.600 sous le dernier quinquennat Macron

Tout cela avec les congés d’été du personnel, la fermeture estivale des cabinets libéraux, la reprise épidémique, la possible canicule…

Réponse : "Il faut réserver les urgences aux cas les plus graves" martèle l’ARS dont l’objectif affiché est de "réduire les flux de patients dans ces services". Il nouss emble qu’un comblement des emplois vacants et des embauches supplémentaires que réclament les syndicats à cors et à cris depuis des lustres, seraient plus efficaces

Pour cela, il s’agit d’inciter la population à acquérir (ou de retrouver) de bons réflexes. Et une fois de plus, la vieille méthode consistant à culpabiliser les malades, eux qui subissent les effets des politiques libérales préconisées et appliquées avec plus ou moins de zèle, selon la riposte des personnels et des citoyens.

Allez chez le généraliste ou appelez le 15

Lancée aujourd'hui, une campagne d’affichage et sur les réseaux sociaux explique la marche à suivre.

 "Le premier réflexe quand on a besoin d’aide médical est de contacter son médecin traitant", rappelle Anthony Valdez, directeur de l’organisation des soins.

 Sauf que les médecins traitants ne se déplacent plus, qu’ils sont en week-end dés le vendredi soir. Evitez donc d’avoir besoin des Urgences un week-end !

Épines d’oursins plantés dans le pied, douleur dentaire, ongle incarné : on estime aujourd’hui qu’au moins 30% des entrées aux urgences hospitalières relèvent de la "bobologie" ou ne présentent pas véritablement un caractère d’urgence médicale (seuls 20% des patients sont finalement hospitalisés). Dans tous ces cas, le médecin de ville est à privilégier, donc. Oui mais encore faut-il en trouver un, en particulier en été…

Cette mission s’avérant bien souvent impossible, l’ARS a élaboré, et c’est une première, une carte des lieux de soins ouverts dans la région, le plus souvent des maisons de santé, avec leurs coordonnées et horaires d’ouverture en semaine et en journée.  Maison de santé qui bien sûr ne sont pas ouvertes 24/24. Donc, il vous faudra choisir l’heure de votre AVC et de la crise d’appendicite de votre gamin !

 Cette carte, consultable sur le site de l’ARS et par QR code sur les affiches (également téléchargeable ci-contre), offre une alternative fiable et recommandée. […] Malheur à ceux et celles qui ne possèdent aucune connaissance, aucun outil informatique et qui ne savent même pas à quoi correspond un " QR code"

 

C’est seulement si ces deux premières solutions échouent que les urgences hospitalières doivent être envisagées.

Mais attention: "Il est préférable d’appeler d’abord le 15 (et ce n’est pas comme les pompiers, eux non plus ne se déplacent pas), Des médecins régulateurs évalueront au téléphone le degré d’urgence. Et s’il faut que le patient se déplace à l’hôpital, ils disposent d’informations en temps réel sur le degré de fréquentation des services". Et si les Urgences sont pleines, on fait quoi ???

Priorité aux urgences lourdes

Cet été plus que jamais, priorité absolue sera donnée aux "urgences couchées": ces patients, souvent graves, transportés par les SMUR et ambulances. Avec la crainte, déjà avérée, que certaines lignes de SMUR ne puissent pas tourner faute de personnel suffisant dans les équipages, ce qui pourrait allonger les délais d’intervention. Là aussi, le manque de personnels est criant et ce tout au long de l’année !

D’ores et déjà, les plages horaires des Hélismur (transports par hélicoptère) vont être étendues, tout comme les créneaux de permanences des soins ambulatoires ouverts aux médecins libéraux (mieux rémunérés pendant ces horaires). Et toujours ce problème de fric avant la santé des patients ?

Aujourd’hui en Paca, "5 sites hospitaliers sont déjà en tension avérée, c’est-à-dire qu’ils fonctionnent suivant un protocole restreint avec triage des patients, qu’on réoriente vers d’autres structures. Il s’agit des urgences de Manosque, de Draguignan, d’Arles, d’Aix et de Cavaillon. De nombreux autres établissements sont "proches de situations similaires", tels les urgences Timone et Nord à Marseille, celles de Hyères, de Toulon, d’Avignon, de Carpentras. Finis les « déserts médicaux ruraux », les grandes villes n’y échappent pas !

Pour parer au pire, l’ensemble des hôpitaux de la région a été placé en phase de pré-Plan Blanc, "qui permet d’anticiper une crise sanitaire exceptionnelle", rendant notamment possible la révision des organisations voire le report des congés des agents. "En dernier recours, il serait également possible de réquisitionner des médecins libéraux". En attendant l’arrivée d’une 7e vague de Covid dont on ignore les répercussions hospitalières, et peut-être un long épisode de canicule, l’ARS fait appel au civisme.

Et "croise les doigts".  Et les croyants prient leur Dieu ?

Voilà où mène 15 ans de politique libérale dans la gestion des hôpitaux.

Il est URGENT d’embaucher pour soulager services et personnels, de réembaucher les 16.000 soignants injustement licenciés pour avoir refusé ce vaccin expérimental.

Car, nos vies valent mieux que leurs profits !

 

Ambroise Croizat, né le  à Notre-Dame-de-Briançon (Savoie) et mort le  à Suresnes (Hauts-de-Seine), est un syndicaliste CGT(secrétaire général de la fédération des travailleurs de la métallurgie ) et homme politique français, membre du PCF (député de la Seine.).

En tant que ministre du Travail de novembre 1945 à mai 1947, il met en place le régime général de la sécurité sociale sur le territoire français, en collaboration avec le haut fonctionnaire Pierre Laroque.

 

Encore et encore ! Urgences pédiatriques d'Aix-Pertuis direction Hôpital Nord Marseille en souhaitant que votre minot ait le temps d'y arriver !

C'est un nouvel exemple de la situation tendue des services publics de soins sur le territoire : le service des urgences pédiatriques d'Aix-Pertuis sera fermé cette nuit, à partir de ce jour 02/07/22 à 17h30 et jusqu'à demain 8h30, annonce la direction du centre hospitalier. Sur les réseaux, l'hôpital conseille aux parents de "revenir le lendemain si l’urgence est relative", ou encore de "consulter dans un cabinet assurant une permanence médicale en ville", tout en précisant qu'en cas de nécessité de recours à un service d'urgences pédiatriques, il faut se rendre "au plus près, à l’hôpital Nord".

Partager cet article
Repost0
29 juin 2022 3 29 /06 /juin /2022 14:14

Les banques ont engrangé en 2020 jusqu’à 1,8 milliard d’euros sur le dos de leurs clients connaissant des difficultés de trésorerie.

Ces frais, prélevés en cas d’incident bancaire, sont trois fois supérieurs à ceux pratiqués en Belgique, dix-sept fois plus élevés qu’en Allemagne.

Des frais disproportionnés

Lorsqu’un organisme demande à une banque de prélever un montant sur un compte qui ne contient pas suffisamment d’argent, la banque fait payer à son client titulaire du compte des « frais de rejet du prélèvement » pouvant aller jusqu’à 20 euros.
Si l’organisme essaie à nouveau de prélever cette somme dix jours plus tard et que le compte n’est pas plus rempli, le client devra à nouveau payer des frais de rejet du prélèvement à sa banque.
Quand il s’agit d’un chèque, ces frais ne sont prélevés qu’une fois. Ils s’élèvent à 30 euros par chèque de moins de 50 euros et montent à 50 euros pour tout chèque d’un montant supérieur.
Les banques facturent à 15 euros environ le courrier envoyé au client pour le prévenir qu’il n’a pas assez d’argent sur son compte. Ces frais sont disproportionnés par rapport à ce qu’ils coûtent réellement à la banque, souligne l’UFC-Que choisir.

« Le montant des frais bancaires représente une part importante des revenus de la banque. Chaque fois qu’on a assisté à une diminution des taux, les banques ont compensé par une augmentation des frais. » analyse Valérie Lefebvre-Haussman, secrétaire générale de la fédération Banques et Assurances.

Cet été, un projet de loi pour la défense du pouvoir d’achat sera présenté par le gouvernement à la nouvelle Assemblée Nationale.
il y sera notamment question de ces frais bancaires. L’UFC-Que choisir a appelé le gouvernement à « s’attaquer à la rente des frais d’incidents bancaires » et à « libérer ainsi au moins un milliard d’euros pour le budget des consommateurs ».
L’association propose pour cela de « plafonner les frais d’incidents en fonction des coûts réellement supportés par les banques », d’ « élargir le plafonnement global des frais d’incidents bancaires à tous les consommateurs » et d’ « imposer le remboursement automatique des frais de rejet de prélèvement en doublon ».

Notre organisation syndicale CGT défend depuis longtemps le plafonnement des frais de gestion de compte.
Pour la CGT, les frais bancaires devraient être plafonnés à 20 euros par mois dans une limite de 200 euros par an pour tous les clients, quel que soit leur revenu.
Ce montant maximum devrait s’appliquer aussi pour les personnes morales comme les Petites et Moyennes Entreprises (PME) et Très Petites Entreprises (TPE).

ENCORE....ET ENCORE !!!  Le "12" me fait penser au titre d'un film, avec Lee Marvin, Charles Bronson, etc... mais lequel ???

 

 

Partager cet article
Repost0
26 juin 2022 7 26 /06 /juin /2022 08:51

À Perpignan, l’extrême droite s’offre trois jours de célébration de l’Algérie française

À quelques jours des 60 ans de l’indépendance de l’Algérie, le maire Louis Aliot (RN) met à l’honneur l’Organisation armée secrète (OAS) et les responsables du putsch d’Alger pendant un grand week-end d’hommage à « l’œuvre coloniale ».

Le menu est copieux et pour le moins indigeste. Pendant trois jours,24/25/26/06 ,  la ville de Perpignan, qui a versé pour l’occasion 100 000 euros au Cercle algérianiste, une association de nostalgiques de l’Algérie française, organise  jusqu'au dimanche 26 juin un événement où elle se proclame « capitale des Français d’Algérie ».

Au programme : célébration de l’œuvre colonisatrice et « civilisatrice » de la France, mise à l’honneur des responsables de l’ Organisation Armée Secrete (OAS) et des généraux putschistes  (Hélie Denoix de Saint Marc et les généraux Edmond Jouhaud et André Zeller, les organisateurs du coup d’État d’Alger de 1961). Le tout sous la tutelle du maire Rassemblement national (RN) Louis Aliot.

A 89 députés , on ose tout !

Après une exposition relativement modeste l’an dernier sur « les victimes oubliées de la guerre d’Algérie » dans une salle jouxtant la mairie, le maire d’extrême droite a, cette fois, voulu faire les choses en grand. L’événement se déroule au palais des congrès, avec dix-neuf expositions dans cinq lieux de la ville.

Il se terminera, dimanche matin, par une « procession » du palais des Congrès jusqu’à la cathédrale, « en présence des statues de Notre-Dame de Santa Cruz, Notre-Dame d’Afrique », suivie d’une « prière pour les nôtres ».

Pour clore cette « OAS-pride », un square de la ville va porter le nom de Mourad Kaouah, député de l’Algérie française, proche de Jean-Marie Le Pen et figure du Front national en Catalogne.  

En protestation, le Collectif pour une histoire franco-algérienne non falsifiée a organisé un contre-événement, avec un rassemblement le samedi dont le mot d’ordre était : « Perpignan capitale de la fraternité entre les peuples algérien et français ».

Jacques Pradel, porte-parole de l’association des Pieds-noirs progressistes, une organisation qui entend empêcher l’extrême droite de confisquer la parole des rapatriés d’Algérie, participera au Collectif

D’après Lucie Delaporte / Médiaparts

  • Vous comprenez pourquoi, l'USR CGT 13 a jugé utile, nécessaire  et même indispensable d'organiser cette matinée débat.
  • Nous vous y attendons nombreuses et nombreux !

 

Partager cet article
Repost0
23 juin 2022 4 23 /06 /juin /2022 19:30

A m’asseoir sur un banc, cinq minutes avec vous
Et prendre le temps de lire le Post Hier
PDF, Magazine,  la forme importe peu 
Si  le contenu vous convient
Et nous serions  heureux que le son de  vos voix
Nous porte vos critiques,vos envies
Et améliorer ainsi les prochains numéros
Vous raconter un peu comment s’fait l’journal
Les articles qu’on écrit et ceux qui sont écrits
Essentiels à nos yeux
Et les Post Hier Gagnants
Et les Post Hier Gagnants

 

PS; Pardon Renaud si je massacre ton chef d'oeuvre !

Numéro 262

Version Magazine du N° 262 des Post Hier 

 

Version PDF

En format PDF

 

Partager cet article
Repost0
20 juin 2022 1 20 /06 /juin /2022 18:23

 

Partager cet article
Repost0
19 juin 2022 7 19 /06 /juin /2022 06:15

usr13cgt@wanadoo.fr

En savoir plus  

  • Un article sur le site de l'USR CGT 13 : ALGÉRIE. UN CONFLIT SANS FIN 
  • Notre ami Pierre Pradel ( de l'association des Pieds Noirs progressistes... si, si, çà existe!) a participé à la rédaction de "Algérie Héritage"  un ouvrage collectif sur la Guerre d'Algérie. Sommaire et visuel ci dessous. 

 

 

Partager cet article
Repost0
18 juin 2022 6 18 /06 /juin /2022 10:47

 

Partager cet article
Repost0
17 juin 2022 5 17 /06 /juin /2022 16:52

Premières réponses au questionnaire au niveau national qui corrobore les réponses reçues à notre niveau où l'on rajoutera des revendications  fortement  exprimées par les retraités Poste :  la gratuité des transports, la prise en compte par la Poste de la cotisation de  la complémentaire Sante ( comme pour les actifs)

 

Partager cet article
Repost0
17 juin 2022 5 17 /06 /juin /2022 16:12

Le Président Macron ne doit pas engager la France dans une économie de guerre

En évoquant la situation internationale du moment, à l’occasion de l’inauguration du salon de l’armement d’Eurosatory, le président de la République a tenu des propos graves de conséquences, annonçant « qu’il fallait entrer dans une économie de guerre, dans laquelle nous devrions durablement nous organiser. »

Le terme « d’économie de guerre » est minutieusement choisi et répété à trois reprises dans le discours pour justifier des augmentations durables des budgets de Défense en France, comme en Europe, et l’accélération d’une Europe de la défense, préparant les esprits à un conflit majeur.
Entrer en économie de guerre, c’est mobiliser les capacités civiles au service des moyens militaires et cela entraînera des conséquences majeures sur les orientations budgétaires mais aussi sur notre tissu industriel et les conditions de vie et de travail de milliers de salariés.
Confortant ces orientations, la Délégation Générale de l’Armement pousse pour un texte législatif permettant de réquisitionner des entreprises et des matériaux civils à des fins militaires.
Pour Macron, les budgets de Défense deviennent sa priorité et il entend y appliquer le « quoi qu’il en coûte », même si cela se fait au détriment de la réponse aux besoins sociaux qui s’expriment aujourd’hui dans les mobilisations et dans les urnes contre la vie chère, pour une politique de santé, d’éducation, de justice sociale, entre autres.
Enfilant les habits de grand timonier de l’Otan, Macron entend fédérer derrière lui tous les États européens pour investir davantage dans les armes, là où la diplomatie qu’il vient de saborder aurait eu un rôle majeur à jouer.
Cette dérive guerrière est dangereuse pour la Paix. Le surarmement ne pourra qu’apporter du sang et des larmes. Au surarmement conventionnel s’ajoute aujourd’hui une menace de dérapage nucléaire, alors même que le Traité d’Interdiction des Armes Nucléaires (Tian) vient de trouver de nouveaux signataires pour éradiquer définitivement ce danger mortel pour l’humanité.
La CGT aurait voulu que le président de la République ait la même détermination pour gagner la bataille contre la Covid, qu’il avait lui-même qualifiée de « guerre ». Mais, aujourd’hui, force est de constater que les fermetures de lits se poursuivent, que les personnels de santé sont toujours aussi maltraités et que l’hôpital public est au bord de l’explosion.
Plutôt que de s’inspirer de la France des Lumières, des Droits de l’Homme et du progrès social, Macron fait le choix de parader avec les marchands d’armes.
Stoppons au plus vite ces politiques mortifères de va-t-en-guerre dans une course au surarmement de la planète. La seule voie de la raison, qu’elles que soient les difficultés, demeure la paix construite par des actions diplomatiques et politiques.   
La CGT a toujours fait le choix de la Paix et du Progrès social et c’est en ce sens qu’elle prépare une initiative avec le Mouvement de la Paix qui se tiendra le 5 octobre 2022, à Montreuil, et dont le thème principal est : « Une économie pour la Paix ».
D’ici là, la CGT entend participer avec toutes ses organisations aux marches de la Paix, le 21 septembre, et à la journée de l’ONU du 26 septembre pour l’élimination totale des armes nucléaires.

Montreuil, le 16 juin 202

Partager cet article
Repost0

Retraités Cgt Poste 13

  • : Retraités C.G.T Poste 13 - Le Post' Hier
  • : Section syndicale des Retraités C.G.T S.A Poste 13
  • Contact

Nos coordonnées:

Section syndicale des retraités C.G.T S.A Poste 13
55 Avenue de La Rose
La Brunette Bt extérieur D
13013 MARSEILLE

TEL : 04.91.11.60.95 - FAX : 04.91.02.69.69       

Courriel : retraites.cgtposte13@hotmail.fr

Recherche

Permanence

Permanence de la section des retraitésde 9h à 12h 30  tous les 1er et 3eme  mardis

au siège du syndicat départemental