Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 octobre 2020 4 01 /10 /octobre /2020 06:04

Et voilà! Fallait pas!

Fallait pas m'énerver car quand je suis énervé, je tape, je cogne ,je massacre.....les touches de mon clavier. Je triture, je modifie, je mets en page pleins d'articles. Je mobilise les correcteurs. Je sollicite l'imprimeur ...et ça donne un nouveau numéro du Post Hier !

Les Post Hier 224

Cliquez sur l'mage ci dessus pour lire en PDF

Et du coup, je risque d'en énerver plus d'un qui vont dire: "encore" ou "Déjà le suivant?". 

 

 Mais ça y est !

J'ai retrouvé mon calme depuis que j'ai pu lire et vous offrir la version Magazine 

PS: Petit contre-temps:  pour la version Papier: notre imprimeur en chef étant " en congés mérités" , il vous faudra attendre un peu ! ( N'engueulez pas le facteur, il y est pour rien ... pour cette fois !) 

Partager cet article
Repost0
1 octobre 2020 4 01 /10 /octobre /2020 05:57
À l’occasion de la  Journée internationale des personnes âgées                                    ce 1er octobre,
8 chiffres clés pour comprendre les enjeux de la vieillesse en France 

1.- 20,5 % Au 1er janvier 2020, la France compte 67, 064 millions d’habitants. Les personnes âgées d’au moins 65 ans représentent 20,5 % de la population, soit 13 748 120 (Insee, 27/02/2020). Elles seront 20 millions en 2030 et près de 24 millions en 2060. Les plus de 85 ans seront 5 millions en 2060.

2.- 82 ans En 2019, en France, l’espérance de vie à la naissance est estimée à 79,7 ans pour les hommes et 85,6 ans pour les femmes (Insee, 27/02/2020). L’espérance de vie continue de progresser : elle est notamment plus rapide pour les hommes que pour les femmes.

3.-  900 000 En France, 900 000 personnes âgées de 60 ans et plus sont isolées de leur famille et de leurs amis. Parmi elles, 300 000 sont dans un isolement extrême et ne rencontrent quasiment jamais ou très rarement d’autres personnes. Elles sont en situation de "mort sociale".

4.-  16,4 millions Fin 2018, la France comptait 16,4 millions de retraités dits de droit direct, c’est-à-dire qui perçoivent une retraite de base et complémentaire. 4,4 millions de personnes sont bénéficiaires d’une pension de retraite de réversion (part de la pension du partenaire décédé).

5.- 1 504 euros La pension moyenne s’élève à 1504 euros, soit 1382 euros nets. L’écart de pension entre les hommes et les femmes est de 41 % en moyenne. (Chiffres Drees 2020)

6.- 1 067 000 1067 000 personnes âgées de 65 ans et plus vivent en situation de précarité sous le seuil de pauvreté (Chiffres Insee 2018), soit 1065 euros net mensuel.

7.- 1.3 millions En France, 7,7 % de la population âgée de 60 ans et plus sont aidés pour compenser leur perte d’autonomie,  bénéficiaires de l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie) au 31 décembre 2018, soit 1,3 million de personnes (CNSA 2020). Parmi elles, 777 629 vivent à domicile et 548 003 sont en établissement sur une population de 60 ans et plus estimée à 17,2 millions. Cette allocation est versée aux personnes âgées pour leur permettre de payer les dépenses nécessaires au maintien à domicile ou une partie du tarif dépendance des établissements médico-sociaux (notamment les Ehpad).

8.- 85 ans 9 mois L’âge moyen d’un résident à l’entrée en Ehpad en 2015 était de 85 ans et 9 mois.  

9.- 17 novembre : Autant de raisons qui nous confortent dans notre démarche, dans la revendication pour 100 €uros immédiatement pour tous les pensionné-es à valoir sur les 300 euros demandés pour une réelle revalorisation des retraites et nous obligent à réussir la Journée d'Actions et de Manifestations du 17 novembre 2020

 

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2020 3 30 /09 /septembre /2020 23:34

NOUVEAU

Fonctionnaire de La Poste:

du changement pour le dépôt

de la demande de retraite ! 

L’ENSAP est le service mis en place par le  Service des Retraites de l’État (SRE). À compter de cette date, il sera l’interlocuteur retraite des fonctionnaires  de La Poste. Ce service, qui détient votre dossier, traitera les demandes et simulations.

Pour accéder aux données, il suffira de se connecter au site de l’ENSAP, de créer un compte et de l’activer.  Le fonctionnaire pourra ensuite vérifier les informations et transmettre à son CSRH les justificatifs pour mettre à jour ses données.

Toute demande de départ à la retraite devra être saisie sur ce site au moins 6 mois avant la date prévue.

Pour de plus amples informations :

  • Téléphoner au numéro vert gratuit mis en place par La Poste: 0 800 004 108.
  • Aller sur le site de l’ENSAP pour retrouver toutes les étapes pour effectuer son dossier.

(*)  Les fonctionnaires demandant une retraite pour invalidité et les fonctionnaires de Mayotte ne sont pas concernés par cette évolution, rien ne change pour eux.

 

 

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2020 3 30 /09 /septembre /2020 08:10

 

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2020 3 30 /09 /septembre /2020 07:02

Dans Un pays qui se tient sage, son premier film documentaire, David Dufresne continue à dénoncer les violences policières. Après le recensement sur Twitter des témoignages de blessés durant le mouvement des Gilets jaunes (« Allo @Place_Beauvau – c'est pour un signalement ») puis un roman très politique, Dernière Sommation , tiré de cette matière, le journaliste et écrivain David Dufresne devient cinéaste. Après le constat clinique puis l'analyse intime, il ouvre maintenant le débat sur grand écran : son documentaire, Un pays qui se tient sage, est la prolongation de son travail de lanceur d'alerte.

Un pays qui se tient sage invite des citoyens à approfondir, interroger et confronter leurs points de vue sur l'ordre social et la légitimité de l'usage de la violence par l'Etat. Une réflexion de philosophie politique éclairée par un vrai dispositif de cinéma.

Recommandé par la NVO (Nouvelle Vie Ouvrière)

 

 

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2020 2 29 /09 /septembre /2020 10:48

Humaniser la société numérique

La crise sanitaire a mis en lumière les enjeux de la numérisation des activités humaines. Les technologies numériques de communication nous ont aidés à supporter les contraintes du confinement. Mais sans le formidable engagement des personnels de la santé, celui des salariés de la distribution et du commerce, celui des agriculteurs, nous n’aurions pu faire face à la pandémie.

La conception que l’on a de l’utilisation des ces innovations techniques détermine pour une grande part l’évolution de la société et l’avenir des rapports entre les individus. C’est la raison pour laquelle les retraités CGT doivent investir le débat sur le numérique et développer des actions pour une utilisation de ses applications conforme aux besoins des retraités et à l’intérêt général. Celui de bien vivre et bien vieillir ensemble.

La technique au service du public 
L’idéologie néo-libérale, qui inspire la politique économique d’Emmanuel Macron vise à réduire toujours plus la part des richesses qui revient légitimement à celles et à ceux qui les produisent, au profit d’une infime minorité de possédants et de grands actionnaires. Dans cette vision économique les technologies numériques sont instrumentalisées pour justifier la réduction des dépenses publiques de santé, les déserts médicaux, la disparition des services publics et des transports de proximité, la dématérialisation accélérée des démarches administratives, la généralisation d’un télétravail déréglementé.

Nous venons de vivre dramatiquement les conséquences humaines de ces politiques : absence d’anticipation et de prévention des épidémies, des personnels des hôpitaux publics au bord de la rupture, pénurie de masques pour la population et de protection des soignants eux-mêmes, surmortalité chez les personnes âgées, explosion du chômage, aggravation des inégalités et de la pauvreté.

Bannir l'exclusion numérique

Notre combat, en rupture avec ces conceptions, associe progrès technique et progrès social. Les technologies numériques doivent être au service des femmes et des hommes au travail et à la retraite et non l’inverse. L’apport de ces technologies est indéniable dans de nombreux domaines : santé, communication, prévention…à condition qu’elles ne soient pas subies mais maîtrisées.

Face à l’exclusion numérique nous revendiquons l’égal accès à internet et aux applications utiles ou agréables qu’il permet. Il nous faut agir pour favoriser l’appropriation de ces outils d’information, de connaissance et de communication.
Nous exigeons de l’Etat qu’il mette en place des lieux publics de familiarisation et d’accompagnement à ces nouveaux usages. Nous exigeons égaleLment que des interlocuteurs humains, notamment dans les services publics soient associés de façon permanente à la dématérialisation des démarches administratives.

Le numérique ne fera pas société si les citoyens que nous sommes continuent d’être considérés comme des consommateurs. Nous devons être les acteurs de la production d’informations, de la communication en réseau, en contrepoint des médias dominants et au service de l’intérêt général.
Pascal Santon ( Site ucr.cgt.fr)

Des services publics humains, accessibles à tous !

Que souhaite l'usager ? Est-il équipé d'un matériel adapté ? A-t-il envie de s'équiper ? En a-t-il les moyens ? Le réseau haut débit est-il efficient dans la zone où il réside ? Est-ce qu'il maitrise l'outil ? Les plus pauvres, les plus âgés deviennent les laissés pour compte d'une société ultralibérale qui "évolue" sans eux. Les services publics restreints sont de plus en plus nombreux, en proximité, à être dotés de bornes sans accueil humain ou avec une présence humaine intermittente voire incertaine.

Les retraité.e.s CGT proposent de garantir une égalité intergénérationnelle d'accès et de traitement dans des services publics au plus près des lieux de vie. Les moderniser, c'est donner la priorité à des réponses humaines aux besoins des retraités et de toute la population. C'est créer, à l'appui des nouvelles technologies, des emplois nouveaux dans la fonction publique pour une présence renforcée. C'est imposer des choix démocratiques pour construire des alternatives aux politiques actuelles, notamment en matière d'utilisation de l'outil numérique.

 

Partager cet article
Repost0
28 septembre 2020 1 28 /09 /septembre /2020 22:23

Le vieil homme et l'enfant

 

Quand on arrive au bout de notre vie

Et qu'on a oublié de faire un suivi...

La rencontre d'un enfant, un bébé

Va de suite nous ramener à la réalité.

Moi je claudique sur mes jambes fatiguées

Toi, tu chamboules sur tes pieds mal assurés.

Nos deux vies sont aux antipodes

Mais pas loin de devenir des potes !

Tu me regardes de tes grands yeux bleus

Moi je fonds dans ton regard malicieux.

Tu pousses sur ton tracteur, tu m'imites,

Moi je peux t'aider, alors tu me sollicites.

Tes petites pattes traînent sur le bitume

Les miennes foulaient jadis la terre brune.

Aujourd'hui, je dois apprendre à remarcher,

Et, toi petit bonhomme, tu vas m'aider,

Mettre tes pas incertains dans les miens

Tous les deux on avancera sur notre chemin.

On ne fera pas la course, pas de rivalité

On s'attendra dans une douce complicité.

A chacun son siècle, nos souv'nirs, nos richesses..

Qu'il est doux de vieillir en gardant sa sagesse.

Roselyne Rivière  _Septembre 2020

 

e "pique car je veux mettre ça sur le site des retraités CGT Poste13. Un peu de poésie dans ce monde anxiogène !

Partager cet article
Repost0
28 septembre 2020 1 28 /09 /septembre /2020 10:07

Fièvre, mode d’emploi : quand on a de la température, ce n’est pas forcément le coronavirus.

On n’a jamais autant parlé de température corporelle. Mais au fait, c’est quoi la fièvre ? Quand on a de la fièvre, c’est le signe que notre corps réagit et se bat !

Avec le Covid-19, on ne l'a jamais autant prise. Des frissons, on transpire, vite on sort le thermomètre… Oups on a de la température! Pas de panique, on n'appelle pas pour autant le 15. D'abord parce que c'est de saison, ensuite parce que cela n'est pas forcément le coronavirus.

Tout va bien donc? C'est plus complexe…  La fièvre est un symptôme, ce n'est pas une maladie en soi : quand on dit J'ai de la fièvre, ce n'est pas comme avoir le rhume ou la gastro, c'est le signe que notre corps réagit et se bat. Cela peut être contre une infection virale ou bactérienne, mais cela peut être aussi une réaction à toute autre chose :  un coup de chaleur ou une poussée dentaire, bref quand on a de la fièvre, c'est qu'il se passe quelque chose, mais ce n'est pas forcément grave.

C'est quoi avoir de la fièvre ? L'être humain est homéotherme. Il règle lui-même sa température interne de façon à ce qu'elle soit constante (37,2°C) pour préserver ses organes vitaux (cœur, cerveau etc.). Mais parfois ce thermostat grimpe. Quand peut-on dire qu'on a de la fièvre ?  Lorsque votre température est supérieure à 38,5°C.  A partir de 37,7°C, on parle d'état subfébrile, c'est le signe qu'on couve quelque chose, c'est à surveiller mais il ne faut pas sur-réagir, ce n'est pas forcément inquiétant.

L'intensité de la fièvre n'est pas corrélée avec la gravité de la maladie : la grippe est habituellement une maladie bénigne, responsable de poussée parfois supérieure à 40°C. Si les grippes deviennent mortelles, c'est en général par surinfection bactérienne chez des sujets fragiles. Cependant, l'intensité de la fièvre peut être un élément d'orientation diagnostique. Par exemple, il est rare que l'appendicite aiguë s'accompagne d'une température de plus de 38,5°C.

Sommes-nous tous égaux face à la fièvre ? Pas du tout et c'est particulièrement spectaculaire chez les enfants. « Certains peuvent avoir 40°C de fièvre, cela ne les empêche pas d'être en pleine forme : ils rigolent, ils jouent, ils mangent. Mais d'autres à 38°C sont tout raplapla, car on a chacun notre niveau de tolérance à la fièvre. Lui regarde en priorité ses effets sur le comportement du malade. « Ce n'est que si la fièvre est mal tolérée qu'il faut prendre du paracétamol. Le réflexe médicament ne doit pas être automatique, avant toute chose, il faut boire beaucoup. C'est le meilleur remède contre la fièvre ».

Est-ce un signe typique du Covid-19 ? « Si un médecin vous dit, moi je sais ce qu'est le Covid et je le reconnais à coup sûr, je prends ». OK, mais fièvre ou pas fièvre? Pas forcément, c'est ce qu'indique une étude européenne publiée en avril 2020 par une cinquantaine de médecins ORL et chercheurs. Ils ont passé au crible 1420 patients atteints d'une infection légère ou modérée au Covid-19. Les symptômes les plus couramment observés étaient d'abord les maux de tête (70,3 %), la perte de l'odorat (70,2 %), le nez bouché (67,8 %), la toux (63,2 %), l'épuisement (63,3 %), les douleurs musculaires (62,5 %), le nez qui coule (60,1 %), perte du goût (54,2 %), maux de gorge (52,9 %). La fièvre, elle, arrivait en queue de liste (45,4 %). Et une autre étude chinoise, celle-là, a relevé que lorsqu'on est infecté par le Covid-19 (hormis dans les formes graves), on souffre davantage de fébrilité que de fièvre avec 37,5 - 38°c mais cette fébrilité n'est pas toujours constatée. Ce qui ne veut pas dire qu'on n'est pas porteur du Covid-19.

Alors, vigilance mais pas affolement surtout dans cette période où arrivent les maladies dites saisonnières : grippe, rhume, bronchite et autres ! Bonne santé à toutes et tous et prenez soin de vous ! Et ne courrez pas vous faire dépister du Covid-19 dés que votre thermomètre marque 37°5 au risque d'encombrer inutilement les laboratoires ...et éventuellement de creuser un peu plus "le trou" de la Sécu: chaque test étant facturer 73€ aux caisses de la Sécu ! 

Partager cet article
Repost0
27 septembre 2020 7 27 /09 /septembre /2020 09:51

 

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2020 4 24 /09 /septembre /2020 14:19

Même pas besoin d’une main innocente,

un seul doigt me suffit !

 

Le développement des applications que l’on trouve sur Internet nous permette aujourd’hui de ne plus avoir à faire appel  à cette « main innocente » quelque fois entachée d’un soupçon de favoritisme pour tirer au sort notre gagnant Bons de Soutien Fabrégoules 2020.

 Car, même si pour les raisons que l’on connait notre 15° Fête de Fabrégoules n’a pu se tenir, la Section Syndicale des Retraités CGT de la Poste n’a pas voulu infliger la double peine à ses généreux et généreuses souscripteurs et a tenu à  offrir comme chaque année un  petit et modeste lot pour la souscription !

Donc, grâce à  MY2LBOX on ne se complique pas  la vie et le tirage s’en trouve simplifié : on rentre le nombre de souscripteur (43), on affiche cette  liste dans l’espace réservé….et on se sert de son  index pour lancer l’opération !

Résultat : le gagnant de cette année est :

ROCHE Jean-Marie.

Et bien sûr, la seconde surprise c’est …. qu’on ne lui dévoilera pas le lot. Il sera à récupérer au siège du Syndicat (Faut-il encore que j'y apporte ce lot que j'ai à la maison !)

 PS: Nous avons diffusé cette année 225 vignettes, autant que l'an passé dans les conditions particulières d'aujourd'hui. Bravos et merci à toutes et tous 

Partager cet article
Repost0

Retraités Cgt Poste 13

  • : Retraités C.G.T Poste 13 - Le Post' Hier
  • : Section syndicale des Retraités C.G.T S.A Poste 13
  • Contact

Nos coordonnées:

Section syndicale des retraités C.G.T S.A Poste 13
55 Avenue de La Rose
La Brunette Bt extérieur D
13013 MARSEILLE

TEL : 04.91.11.60.95 - FAX : 04.91.02.69.69       

Courriel : retraites.cgtposte13@hotmail.fr

Recherche

Permanence

Permanence de la section des retraitésde 9h à 12h 30  tous les 1er et 3eme  mardis

au siège du syndicat départemental